La récupération active pour les sports de combat

mars 16 2021 – sacha dahan

La récupération active pour les sports de combat

La récupération active pour les sports de combat

La récupération active pour les sports de combat

La pratique des sports de combat entraîne la production d’efforts intenses pour le corps humain et sont souvent réalisés en anaérobie, c’est le cas pour le judo, la boxe anglaise, le MMA ou encore le karaté. La conséquence étant que les muscles sollicités s’acidifient fortement. Des études ont montré qu’après une séance de sport intense, le fait de pratiquer une activité à faible intensité permet un retour plus rapide des capacités, c’est la récupération active.


Les intérêts d’une récupération active


Les sports de combats sont donc des disciplines sportives les plus exigeantes en matière d'entraînement et la récupération ne manque pas à la règle. Pratiquer un sport de combat comme le Ju Jitsu ou le judo mobilise l’ensemble du corps et est très exigeant en matière d’effort énergétique. La récupération active présente de nombreux avantages. En effet, après avoir fait sa séance, consacrer du temps à une activité à faible intensité permet de maintenir un débit sanguin relativement élevé ce qui permet à vos muscles d'être réapprovisionner en sang chargé en dioxygène et par conséquent d'éliminer les toxines présentes. D’autant plus qu’une récupération active permet également une baisse de l’acidité des muscles, or avoir un pH trop bas va perturber la régénération des réserves énergétiques.
L’idéal c’est de consacrer dans son planning d'entraînement des jours consacré à sa récupération, c’est une récupération qui nous permet de rester en mouvement et d'éviter les coups de mou et les baisses de moral que nous ressentons souvent les jours où nous ne nous entraînons pas car on peut réaliser une récupération active les jours de off si on veut rester en activité.

Quel type de récupération active après une séance de sports de combats ?


La complexité d’un entraînement de sports de combat comme la boxe anglais ou tout le corps est sollicité fait qu’il est difficile de cibler une zone en particulier, il faut donc optimiser sa récupération en fonction des zones travaillées. Le principe est d’engager son corps dans un effort continu mais avec une faible intensité, il faut bien faire attention à ce que ces phases de récupération n’ont pas pour objectifs de prolonger l’effort. En général on pratique une activité de récupération peu intense (à 50% de la VMA pour de la course) pour stabiliser sa fréquence cardiaque, on réduit grandement l’intensité de l'entraînement pour réhabituer son corps.

  • La marche: ce qui est le plus simple est souvent le plus efficace, après une séance de boxe, rentrer de la salle jusqu'à votre domicile fourni une activité complète parfaite pour détendre son corps sans le brusquer et perdre quelques calories.

  • Le Yoga: c’est tout en douceur que l’on vient récupérer, on travaille son équilibre et sa mobilité tout en faisant fonctionner ses articulations et ses muscles.

  • Le vélo: à faible intensité c’est une très bonne activité pour récupérer, pratiquer en extérieur c’est s'oxygéner le corps et l’esprit parfait pour alimenter les muscles, une petite balade de 1h est parfaite pour se remettre d’un entraînement.

  • La natation: c’est l’activité la plus complète qui fait travailler l’ensemble du corps sans risques de blessures, le simple fait de faire des longueurs sans but précis est parfait pour se rétablir. La nage peut être pratiquée pendant les jours off et non pas juste après votre séance de boxe car cela pourrait entraîner un surentraînement.

Le produit de récupération : le Post Training NØKO


Pour vous aider dans votre récupération active, nous vous conseillons de prendre le POST TRAINING de chez NØKO Foods est idéal en phase de post-entraînement et vous permettra de prendre soin de vos articulations et muscles pour une récupération active plus efficace. Vous y retrouvez des protéines végétales, des microalgues, glycine et BCAA. C’est le produit parfait après l'entraînement qui apporte du calcium, vitamine C et magnésium qui permettent de contribuer à un métabolisme énergétique normal.



Photographie d’une personne pratiquant une récupération active après une séance de boxe

Références

Récupération active : Quand, comment et pourquoi ? https://www.sportif-mytho.com/rcupration-active-comment-quand-et-pourquoi


Qu’est ce que la récupération active ? https://www.cerclesdelaforme.com/blog/coaching-sportif/c-est-quoi-la-recuperation-active/


Le décrassage : optismisation de sa récupération https://www.broussal-derval.com/2018/11/12/le-decrassage-optimisation-de-la-recuperation/


Heyman E, B DEG, Mertens I, Meuusen R (2009) Effects of your recovery methods on reated maxmal rock climbing performance. med Sci Sports Exerc 41: 1303- 1310


Tagué:

0 commentaires

Laisser un commentaire